Marketing interactif RSS

Échec sur les médias sociaux, votre animateur de communauté est-il responsable ?

Par Antoine Dupin / Chalifour / 22 mars 2013

Très souvent, l’échec sur les médias sociaux, à savoir le fait de ne pas avoir atteint certains objectifs, est imputé à la seule faute de l’animateur de communauté. 

Or, sa fonction est généralement dépendante d’une hiérarchie, qui n’a pas nécessairement appréhendé les logiques propres à ces nouveaux de communication. Pour de nombreuses entreprises, le rôle de l’animateur de communauté consiste simplement à répondre aux besoins de la société, à les traduire virtuellement : encore faut-il que ces derniers soient les bons.  

Il est souvent évoqué la notion de « culture des médias sociaux », qu’il est impératif d’implémenter avant de se positionner sur les médias sociaux. C’est-à-dire initier les employés ainsi que la hiérarchie aux nouveaux mécanismes de communication (temps réel, cycle de validation, etc… ). Trop souvent, le rôle de l’animateur de communauté répond à une stratégie globale qui va chercher à combler tant bien que mal l’ensemble des besoins identifiés par l’entreprise.

Peut-on identifier des talents de la même manière que l’on solicite des retours clients ? La réponse est évidemment non. Cela demande pour chaque département : 

  • Une stratégie
  • Des processus
  • Des actions
  • Des retours
  • Un apprentissage basé sur ses succès et ses erreurs  

L’échec n’est donc pas le seul fait de votre animateur de communauté qui n’est finalement qu’un exécutant, même si certains ont évidemment un rôle de conseil. Il est important de prendre en considération l’ensemble des enjeux inhérents aux départements, de les appréhender afin de les traduire en des actions pertinentes. En ce sens, il faut donner à l’animateur de communauté les clés pour une stratégie efficiente, car elle doit répondre à des objectifs distincts et précis selon des besoins identifiés. Par exemple, les ressources humaines vont adopter des logiques qui seront différentes des relations publiques, tant dans la stratégie que dans les processus. 

Au final, le succès d’une présence sur les médias sociaux est avant tout fonction d’une juste segmentation et définition des objectifs ainsi que de la bonne compréhension par l’ensemble de l’entreprise des logiques propres à ces nouveaux canaux de communication. À vous de jouer ! 

Besoins

 

Antoine Dupin

À propos de l'auteur

Antoine Dupin - Diplômé d’une maîtrise en communication et d’une maîtrise de deuxième cycle en journalisme, il a travaillé en France et au Canada pour plusieurs entreprises. Spécialiste des médias sociaux, il est auteur de deux ouvrages et co-auteur de nombreux e-books sur cette thématique. Passionné par les nouvelles technologies, il apporte à vos projets un œil avisé sur les nouvelles tendances en communication numérique.